Le Projet

Introduction

Notre mission principale est de participer à la compétition Spaceport America Cup qui se déroule chaque été aux États-Unis. Notre échéancier et notre découpage de projet se voient contraints à une année. L’équipe doit donc, à travers une année, concevoir une ou des fusées pouvant atteindre des altitudes variables déterminées par le comité d’organisation de la compétition. Le temps et les ressources sont limités, ce qui fait de cette compétition un réel défi d’ingénierie.

Phase 1- Recherches bibliographiques et organisation d’équipe -Complétée

La première phase s’est déroulé à l’hiver et à l’été 2017. L’équipe s’est fixé sur le type de propulsion qu’elle voulait utilisé et s’est documenté sur la façon de concevoir une fusée de haute puissance. La majorité du travail, par contre, était tout simplement de s’assurer que le groupe était reconnu sur toute les instances de l’université et de s’assurer d’avoir les permissions nécessaires pour le bon déroulement des tests qui commenceront à l’automne 2017.  Étant maintenant accrédité, ayant les formations en santé et sécurité pour les groupe techniques et ayant en vu notre objectif, l’équipe passe maintenant à la deuxième phase.

Phase 2- Plan de tests, banc de tests et sélection d’un moteur commercial

Ayant un échéancier très restreint, il est possible que notre première présence à la compétition se fasse avec un moteur commercial. Ceci étant dit, le groupe travaillera en parallèle sur un moteur de notre propre conception pour l’été 2019.

Quelques membres ont étés chercher la certification I avec le Canadian Association of Rocketry (CAR) pour manipuler et lancer des fusées de haute puissance et la conception d’une fusée.

Phase 3- Technical and Critical Review

Lorsque les dessins techniques des différentes pièces de la fusée seront terminés, l’équipe organisera une journée avec ses experts pour une revue de ses dessins et avec l’opinion de ces experts, établir un plan de modification pour être prêt à l’été. Cette phase devrait se produire en Mars ou Avril 2019.

Phase 4- Usinage, découpage et assemblage

Les différentes pièces de la fusées seront soient commandées, fabriquées ou seront machinées. Ensuite l’assemblage des différentes parties et des tests sur les mécanismes seront effectuées. Un deuxième critical review sera effectué par nos experts pour trouver des défaillances ou des problèmes techniques qui pourraient survenir lors de la compétition.

Phase 5- Dernières modifications et rapport technique

Les dernières modifications seront effectuées et le rapport technique sera rédigé en vue de la compétition de l’été. En parallèle, le voyage au États-Unis sera préparé et budgété.

Phase 6- Compétition: Spaceport America Cup

Ce sera à ce moment que l’Université de Sherbrooke montrera au monde qu’elle à sa place en conception aérospatiale et que les Québécois se démarquent dans tout ce qu’ils entreprennent. Ce sera avec fierté que l’équipe du Projet CAsUS représentera son université.

La fusée

La première fusée que le groupe technique construira sera à moteur solide.

Le groupe technique aime bien apprendre de ses prédécesseurs, c’est pourquoi l’équipe travail en collaboration avec la documentation laissée par le groupe ICAR qui à lancé une roquette hybride à plus de 100 000 pieds en 2002. Le schéma fait par l’ICAR montre bien l’anatomie classique d’une fusée hybride bien que la notre sera différente de façon non-négligeable.

Un schéma simplifé de notre fusée sera développé par notre équipe dans les années à venir.

Anatomie de la roquette hybride de l’ICAR

Source: Icar – Université de Sherbrooke